Camping en hiver : conseils et recommandations d’un nomade en camping-car

Un nomade en camping-car vous raconte

Je m’appelle Nelson Goncalves da Silva et je vis dans un camping-car à temps plein depuis novembre 2016, en Suisse principalement. Aujourd’hui, je partage avec vous ce que j’ai appris pendant tout ce temps.

Quand les températures frôlent le zéro vers la fin de l’automne, je ne suis pas du genre à vouloir aller dans les régions les plus ensoleillées. Quand je fais du camping en pleine nature en hiver et que j’entends les flocons de neige tomber sur mon véhicule le soir avant de m’endormir, je me demande à quoi ressemblera la nature le lendemain, au réveil.

Quand je regarde dehors le matin suivant, la vue des paysages enneigés me procure une joie intense. En général, je me fais un bon café et j’observe Lenny jouer dans la neige. Après mon petit rituel du matin, je prends mon appareil photo, m’habille, et je chausse mes bottes de neige pour aller randonner dans la poudreuse. Je me concentre alors sur l’environnement et la lumière afin de capturer la magie de l’hiver en photos.

J’ai passé cinq hivers à bord de mon camping-car pour l’instant, bientôt six. J’ai appris pas mal de choses depuis le début, ce qui me permet désormais de profiter au maximum de ma vie de camping-cariste, même au cœur de l’hiver.

Partir en pleine nature à bord de mon camping-car me donne souvent un sentiment de liberté. Quelle est ma motivation quand je pars à l’aventure avec mon compagnon à 4 roues? Profiter à fond des paysages idylliques et du calme tout en laissant mon esprit vagabonder. Beaucoup de campings et d’aires de stationnement sont très fréquentés en été, surtout dans les pays touristiques comme la Suisse. Ceux qui aiment ça et qui recherchent cette ambiance effervescente en profiteront en haute saison. Mais pour les personnes qui, comme moi, préfèrent les endroits tranquilles pour laisser courir leur chien en plein nature par exemple, n’apprécient pas forcément la saison estivale.

Mais tout est différent en basse saison. Il n’est alors pas rare de se retrouver quasiment seul dans un superbe endroit en pleine nature, ou dans un camping. Quand je parle des joies du camping en hiver à mes amis campeurs, je fais souvent face à de l’incompréhension. Que ce soit en ce qui concerne les campings ou les aires pour camping-car. On peut certes trouver des arguments contre le camping hivernal : par exemple les routes difficilement praticables, le froid pénétrant, ou encore les campings et les aires de service fermés pendant cette saison. Mais on peut tout aussi bien trouver autant d’arguments en faveur du camping d’hiver !

 

Mais tout est différent en basse saison. Il n’est alors pas rare de se retrouver quasiment seul dans un superbe endroit en pleine nature, ou dans un camping. Quand je parle des joies du camping en hiver à mes amis campeurs, je fais souvent face à de l’incompréhension. Que ce soit en ce qui concerne les campings ou les aires pour camping-car. On peut certes trouver des arguments contre le camping hivernal : par exemple les routes difficilement praticables, le froid pénétrant, ou encore les campings et les aires de service fermés pendant cette saison. Mais on peut tout aussi bien trouver autant d’arguments en faveur du camping d’hiver !

Préparatifs avant le départ

Choisir la destination

Avant toute chose, je me demande quelle direction je vais prendre. Est-ce que j’ai envie de visiter des régions basses en altitude, où la neige pourrait ne pas être au rendez-vous, ou vais-je opter pour des régions plus en hauteur, avec de la neige à coup sûr ? Ensuite, je me renseigne sur les choses à voir en hiver et sur les activités hivernales possibles une fois sur place. Si j’ai envie de pratiquer des sports d’hiver, je me dirigerai plutôt vers des régions montagneuses, là où ce type d’activités existe.

Les régions qui proposent la pratique de sports d’hiver sont en général bien fréquentées et proposent un large choix de loisirs. L’offre est souvent si importante qu’il n’est pas nécessaire d’être un habitué des sports d’hiver pour entreprendre des sorties intéressantes dans ces régions. Randonnées d’hiver, pistes de raquettes ou offres proposant des massages et des séances de SPA… Mais attention : dans les régions montagneuses où la neige est abondante, il peut être difficile de manier votre véhicule, tout comme certaines aires peuvent devenir inaccessibles par exemple.

Mais quand je n’ai pas envie de pratiquer des sports d’hiver, j’opte en général pour des régions situées en plus basse altitude, là où il y a moins de neige la plupart du temps. Dans ces régions-là, les rues et les aires de camping sont plus faciles d’accès.


Hébergement

Avant de partir, je me renseigne pour savoir quels campings sont ouverts dans la région que j’ai choisie pour voyager, car certains campings sont fermés en hiver. Dans les régions qui proposent des sports d’hiver, les campings restent ouverts en général, puisque c’est une saison où l’activité est intense. Il y a peu de temps, je me suis rendu dans l’Engadine et j’ai pu constater que quelques campings rouvraient dès décembre, car c’est une région très appréciée pour les sports d’hiver.

Mais quand je souhaite faire du camping sauvage en chemin, je m’arrête souvent sur des aires de camping que je trouve sur des applis dédiées comme Park4Night (Play Store, App Store, Site internet) oder iOverlander (Play Store, App Store). Mais là aussi, il faut rester vigilant. La plupart de ces endroits ont été ajoutés en été dans l’appli. Ce qui veut dire qu’ils ne sont peut-être pas accessibles en hiver. C’est quelque chose que j’ai moi-même expérimenté l’année dernière, dans le Tyrol du Sud. Plusieurs fois, je me suis retrouvé dans des situations où la route qui menait à l’aide de camping n’était même pas accessible. Passer la moitié de sa journée à chercher une aire de camping et à essayer de s’y rendre sans succès, ça devient vite frustrant.

Et pour éviter ce genre d’écueil, j’utilise la fonction « commentaires » de ces applications. Je vérifie si les gens postent aussi des commentaires en hiver au sujet des aires de camping qui m’intéressent. Ça permet ainsi de se rendre compte si ces endroits sont accessibles en hiver ou pas.

 


Des habits d’hiver adaptés

En hiver, je passe aussi beaucoup de temps dehors, donc j’ai besoin d’avoir des vêtements d’hiver adaptés. J’adore par exemple me promener en hiver au milieu des paysages enneigés et entendre le crissement de la neige sous mes bottes fourrées. Quand j’ai de la chance, il m’arrive même de tomber sur des animaux sauvages à la recherche de nourriture. C’est le genre de rencontre que je savoure pleinement.


Des conseils pour faire bonne route

La conduite

Les vans, les camping-cars et les caravanes se classent en général dans une autre catégorie que les voitures classiques. Il vaut mieux y faire attention quand on part en voyage à bord de ce genre de véhicule. Les distances de freinage à respecter peuvent être totalement différentes en hiver, quand il y a de la neige et du verglas sur la route. Il est bien plus difficile de reprendre le contrôle d’un camping-car qui dérape que d’une voiture. Bien sûr, il s’agit de situations extrêmes que chacun doit chercher à éviter. Pour ne pas avoir à stresser sur la route, il vaut donc mieux prévoir suffisamment de temps pour chaque étape journalière. En prévoyant des étapes pas trop longues, on peut rouler tranquillement et atteindre la prochaine aire de camping quand il fait encore jour. Cela me permet de m’orienter plus facilement une fois sur place, et de me préparer pour la nuit à venir.

Voilà ce qu’il ne faut pas faire !

La météo

Personnellement, j’ai l’habitude de consulter les applis météo chaque jour. Cela me permet d’adapter, si besoin, les étapes de chaque journée. Je peux à peu près prévoir le temps dans un avenir proche. Le taux d’enneigement prévu aura une influence sur l’itinéraire que j’ai prévu à l’avance. Et donc aussi sur le choix de l’endroit où je vais dormir.

Si je m’arrête sur une aire de camping dans une région montagneuse et qu’il se met à neiger peu après mon arrivée, alors il peut arriver que la route d’accès à l’aire ne soit plus empruntable. Il m’est déjà arrivé de rester bloqué de cette manière. Il est toujours plus sûr de dormir dans un camping dans ces cas-là. Autre avantage de dormir dans un camping en hiver : il y a toujours une personne qui peut vous aider sur place. Que l’on soit bloqué dans la neige avec son camping-car, ou qu’il y ait une autre urgence.

Les aires de service

Les aires de service proposent différents services essentiels pour les campeurs. Ces endroits permettent aux voyageurs de remplir leurs réservoirs d’eau potable, mais aussi de vider les réservoirs d’eaux usées et d’eaux grises. Les aires de service modernes permettent même de recharger les batteries. Ce qui peut être très pratique quand on aime vivre en autarcie pendant le voyage et que les panneaux solaires n’emmagasinent pas suffisamment d’électricité. Sachez toutefois que les aires de service peuvent être en partie hors service.

Quand c’est le cas, j’ai remarqué que les gérants de station-service, restaurant ou même parfois les agriculteurs sont plus enclins à vous aider que pendant la haute saison de camping. Ils m’ont souvent laissé remplir mes réservoirs avec de l’eau potable de chez eux ou même vider mes eaux grises. Quand on a besoin d’eau, il faut donc parfois faire preuve de courage et d’honnêteté et demander de l’aide aux gens sur place. Ça peut vous éviter beaucoup de détours.


Conseils techniques

Un camping-car équipé pour l’hiver

  • Lorsque votre véhicule est bien isolé, il conserve bien la chaleur à l’intérieur et le froid à l’extérieur.
  • Par ailleurs, un chauffage stationnaire en état de marche est nécessaire pour bien supporter les basses températures d’hiver.
  • Autre point important : pensez à bien isoler les réservoirs d’eau potable, d’eaux usées et d’eaux grises s’ils se trouvent en-dehors du véhicule. Cela évitera au contenu des réservoirs de geler et de boucher ensuite les tuyaux à cause des liquides congelés. Cela évite aussi que les réservoirs se fissurent. En effet, pour ceux qui se souviennent de leurs cours de physique, vous vous rappellerez que l’eau congelée prend plus de place que l’eau à l’état liquide. Si les réservoirs en questions sont situés dans l’habitacle du véhicule, leur contenu va rester liquide grâce au chauffage, ce qui évitera ensuite les écueils cités ci-dessus.
  • S’il y a des grilles d’aération sur la paroi extérieure afin de refroidir le compresseur du réfrigérateur, il est alors important de couvrir ces grilles en hiver. Il existe des protections adaptées pour ça. Effectivement, lorsque les températures passent en dessous de zéro, il y a un risque que le liquide de refroidissement (mélange d’eau et d’ammoniaque) gèle.

Un véhicule adapté à l’hiver

L’habitacle ne devrait pas être la seule chose équipée pour l’hiver, il ne faut pas oublier le véhicule ! Voici quelques points à surveiller quand on voyage en hiver :

  • Contrôler le liquide de lave-glace (il doit être adapté aux basses températures)
  • Prévoir des pneus d’hiver avec un profil de 4 mm au moins
  • Prévoir des chaînes à neige à bord
  • Faire contrôler l’antigel dans le réservoir de liquide de refroidissement (chez le mécanicien)
  • Contrôler les phares (voir et être vu)
  • Faire contrôler la batterie (les batteries en mauvais état provoquent des pannes en hiver)
  • Contrôler les essuie-glaces et les remplacer le cas échéant
  • Avoir des plaques de désenlisement à bord

Vous trouverez encore plus d’astuces pour le camping d’hiver et les plus beaux campings en hiver dans cet article.

Nelson da Silva

Nelson da Silva

Nomade de camping

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Les 6 meilleurs campings de Sardaigne

Les 6 meilleurs campings de Sardaigne

La Sardaigne est, avec la Corse et l’île d’Elbe, l’une des destinations de vacances insulaires les plus appréciées de la M …

Sarah Steiner

Sarah Steiner

8 septembre 2022
Les 4 meilleurs campings du lac de Côme

Les 4 meilleurs campings du lac de Côme

Des rayons de soleil intenses, une légère brise qui embrasse ton visage, l’odeur des délices italiens qui monte à tes narines: bienven …

Sarah Allmayer

16 septembre 2022
Les 5 meilleurs campings du lac de Garde

Les 5 meilleurs campings du lac de Garde

L’odeur d’une délicieuse pizza, une légère brise et les chauds rayons du soleil dans l’une des plus belles régions d&rsquo …

Sarah Allmayer

16 septembre 2022

S'abonner à la newsletter

Tu souhaites rendre ton prochain voyage de camping inoubliable ? Nous sommes là pour ça ! Nous t'envoyons une fois par mois un article détaillé et informatif au sujet du camping.






Abonne-toi à la newsletter MyCamper !

Merci beaucoup ! Tu recevras bientôt notre prochaine newsletter. Ton équipe MyCamper.

PopUp Banner of Camper

Nouveau : réservez des campings chez MyCamper !

La plus grande plateforme de partage de camping-cars de Suisse permet désormais de réserver des emplacements de camping dans toute l'Europe !