Le camping sauvage en Suisse – est-ce autorisé ?

Camping sauvage : la réglementation en Suisse

Nombreux sont les campeurs qui préfèrent l’authenticité et le contact avec la nature lorsqu’ils partent en voyage. La tentation de planter sa tente en dehors des sentiers battus est grande. Mais attention : dans certains cas, l’amende peut être élevée.

Recevez une fois par mois du contenu de qualité sur le thème du camping.



Merci beaucoup ! Tu recevras bientôt notre prochaine newsletter.
Ton équipe MyCamper.

1. Camper dans la nature ? Oui, mais pas partout.

En principe, le camping sauvage n’est pas interdit en Suisse. Toutefois, la législation n’est pas tout à fait claire car elle peut varier d’un canton à l’autre et même, dans certains cas, d’une commune à l’autre. Les endroits suivants interdisent strictement le camping sauvage :

Le camping sauvage est autorisé dans les montagnes, au-dessus de la limite des arbres. En revanche, sur les terrains privés, le camping sauvage est à la discrétion du propriétaire. Le camping sauvage sur un terrain privé est autorisé avec une autorisation préalable du propriétaire.

Voici donc un conseil à suivre: si vous souhaitez camper dans la nature selon les règles de l’art, vous devez bien vous informer à l’avance.


2. Les règles de camping sauvage par cantons

Camping sauvage en Argovie

Le canton est responsable de la réglementation du camping sauvage.

En principe, le camping sauvage est autorisé dans le canton d’Argovie sous les conditions suivantes :

  • Pas plus d’une nuit au même endroit
  • Pas en tant que groupe, mais seulement à titre individuel/li>
  • Si le propriétaire est d’accord, vous pouvez également camper sur une propriété privée

Le camping sauvage est strictement interdit dans les réserves naturelles et les zones de repos de la faune.

Il est autorisé de passer une nuit sur une aire de repos ou sur un parking.

Camping sauvage dans les cantons d’Appenzell Rhodes-Intérieures et Extérieures

Le canton est responsable de la réglementation du camping sauvage.

Dans les cantons d’Appenzell Rhodes extérieures et d’Appenzell Rhodes intérieures, le camping sauvage et le fait de dormir dans son véhicule sur des aires de repos ou des parkings sont interdits.

Camping sauvage dans les cantons de Bâle-Campagne et Bâle-Ville

Les cantons sont responsables de la réglementation du camping sauvage.

En principe, il n’est pas autorisé de camper dans la nature ou de passer la nuit sur des aires de repos ou des parkings.

Camping sauvage dans le canton de Berne

Il n’est pas permis de faire du camping sauvage dans le canton de Berne.

Les exceptions sont les suivantes: nuitées isolées au-dessus de la limite de la forêt (en cas de séjour prolongé, démonter les tentes dans la journée), bivouaquer en urgence et sur des terrains privés avec l’autorisation du propriétaire.

Pour les aires de repos et les parkings, ce sont les communes ou les propriétaires qui décident si vous pouvez passer la nuit dans votre camping-car. Il est important que vous fassiez attention à la signalisation des aires et aux éventuelles instructions. Tout comportement de camping n’est pas autorisé.

Camping sauvage dans le canton de Fribourg

Les différentes communes sont responsables des lois concernant le camping sauvage. Comme le camping sauvage est autorisé dans certaines parties du canton de Fribourg, il est préférable de s’adresser directement à la commune concernée. Il est important que vous soyez attentif à la signalisation des endroits et aux éventuelles instructions.

Malheureusement, il est interdit de passer la nuit sur les aires de repos ou les parkings.

Camping sauvage dans le canton de Genève

Dans le canton de Genève, le camping sauvage et dormir sur les aires de repos ou les parkings est interdit.

Camping sauvage dans le canton de Glaris

Les différentes communes sont responsables des lois concernant le camping sauvage.

Dans le canton de Glaris, il est interdit de faire du camping sauvage et de dormir en camping-car sur les aires de repos ou les parkings.

Camping sauvage dans les Grisons

Ici aussi, il est interdit de faire du camping sauvage et de dormir en camping-car sur les aires de repos ou les parkings.

Camping sauvage dans le Jura

Dans le canton du Jura, il est également interdit de faire du camping sauvage et de dormir sur les aires de repos ou les parkings.

Camping sauvage dans le canton de Lucerne

C’est aussi le cas du canton de Lucerne, où il est interdit de camper en pleine nature et de dormir dans son véhicule sur les aires de repos ou les parkings.

Camping sauvage dans le canton de Neuchâtel

Dans le canton de Neuchâtel, il est également interdit de faire du camping sauvage et de dormir dans un véhicule sur les aires de repos ou les parkings.

Camping sauvage dans le canton de Nidwald

Les propriétaires de terrains sont responsables du camping sauvage. Il est donc possible de faire du camping sauvage si le propriétaire a donné son accord au préalable.

« Il y a quelques exceptions : les nuits isolées (pas en groupe) en montagne, au-dessus de la limite de la forêt. En cas de plusieurs nuitées à la suite, la tente doit être démontée pendant la journée. Il est également possible de passer la nuit sur des terrains privés avec l’autorisation du propriétaire du terrain. Le bivouac d’urgence est également autorisé. Dans les réserves naturelles, les districts francs fédéraux, les zones de tranquillité pour la faune et en cas d’interdiction générale d’accès, le camping sauvage est généralement interdit ». Merkblatt (site en allemand)

Camping sauvage dans le canton de Obwald

Le canton est responsable de la réglementation du camping sauvage.

En principe, il n’est pas autorisé de camper dans la nature, ni de passer la nuit sur des aires de repos ou des parkings. Toutefois, la commune d’habitation peut accorder des dérogations et si un propriétaire donne son accord, il est possible de camper sur son terrain.

Camping sauvage dans le canton de Schaffouse

Les différentes communes sont responsables des réglementations concernant le camping sauvage.

En principe, il est interdit de camper dans la nature, et de passer la nuit sur des aires de repos ou des parkings. Toutefois, si un propriétaire donne son accord, vous pouvez camper sur sa propriété.

Camping sauvage dans le canton de Schwyz

Le canton est responsable de la réglementation du camping sauvage.

Si un propriétaire donne son accord, vous pouvez camper sur sa propriété.

Il est également autorisé de dormir dans les aires de repos et les parkings dans son véhicule. Il est important que vous soyez attentif à la signalisation des sites et aux éventuelles instructions.

Camping sauvage dans le canton de Soleure

Les différentes communes sont responsables des lois concernant le camping sauvage.

Ici aussi, il est interdit de faire du camping sauvage et de dormir en camping-car sur les aires de repos ou les parkings.

Camping sauvage dans le canton de Saint-Gall

Les différentes communes sont responsables des lois concernant le camping sauvage.

Dans le canton de Saint-Gall, le camping sauvage ainsi que dormir sur les aires de repos et les parkings ne sont pas autorisés.

Camping sauvage dans le Tessin

Les différentes communes sont responsables des lois concernant le camping sauvage.

Le camping sauvage n’est pas autorisé et dormir sur une aire de repos ou un parking non plus.

Camping sauvage en Thurgovie

Dans le canton de Thurgovie, il est interdit de faire du camping sauvage et de dormir dans son véhicule sur les aires de repos ou les parkings.

Camping sauvage dans le canton de Uri

Si un propriétaire dans le canton d’Uri donne son accord, vous êtes autorisé à faire du camping sauvage sur sa propriété.

Dormir dans son véhicule sur les aires de repos ou sur un parking est également autorisé. Il est important de respecter les prescriptions éventuelles (p. ex. stationnement interdit la nuit).

Camping sauvage dans le canton de Vaud

Dans le canton de Vaud, il est interdit de faire du camping sauvage et de dormir dans son véhicule sur les aires de repos ou les parkings.

Camping sauvage dans le Valais

En dehors de la zone à bâtir, c’est la commission cantonale des travaux, et à l’intérieur de la zone à bâtir, c’est la commune, via le Conseil communal, qui est responsable des lois concernant le camping sauvage.

En général, le camping sauvage n’est pas autorisé dans le canton du Valais.

Dormir dans son véhicule sur les aires de repos ou les parkings relève des autorités compétentes. Cependant, c’est souvent interdit.

Camping sauvage dans le canton de Zoug

Dans le canton de Zoug, la législation sur le camping sauvage relève de la compétence de la commune et de la police.

En principe, vous n’êtes pas autorisé à faire du camping sauvage ou de passer la nuit sur des aires de repos ou des parkings. Toutefois, si un propriétaire donne son accord, vous pouvez camper sur sa propriété.

Camping sauvage dans le canton de Zurich

Les communes sont responsables des lois sur le camping sauvage.

En principe, vous n’êtes pas autorisé à faire du camping sauvage, ni à passer la nuit sur des aires de repos ou des parkings. Par contre, si un propriétaire donne son accord, vous pouvez camper sur sa propriété. Passer une nuit en forêt est autorisé, à condition qu’aucune infrastructure supplémentaire ne soit mise en place.

 

Les informations se basent sur le TCS Suisse.

3. Planifier son séjour de camping sauvage

Choisissez avec soin l’endroit où vous souhaitez installer votre campement pour la nuit. Utilisez cette carte interactive de la Confédération suisse pour trouver des emplacements disponibles. Cependant, gardez en tête la situation juridique de chaque canton.

Évitez soigneusement les zones alluviales et les zones humides car elles abritent souvent des plantes rares. Les endroits situés au-dessus de la limite des arbres (la limite de l’habitat dans lequel les arbres sont capables de pousser) ne devraient pas poser de problème d’un point de vue écologique.

Pour votre propre sécurité, informez-vous sur la situation météorologique et tenez compte des éventuels risques naturels (tels que les avalanches ou les chutes de pierres) lorsque vous choisissez votre emplacement. Il est particulièrement dangereux de camper au bord d’un plan d’eau, car le niveau de l’eau peut monter soudainement en cas de fortes précipitations. En cas de doute, gardez une distance de sécurité suffisante.

4. Lexique des termes relatifs au comportement en camping

Les panneaux d’interdiction et les règlements utilisent en partie les termes ci-dessous, qui peuvent être interprétés de différentes manières. C’est pourquoi ce petit aperçu des différentes notions de camping permet d’y voir un peu plus clair :

  • Camping : en camping, les équipements de camping tels que table, chaises, barbecue, store/auvent, corde à linge, etc. peuvent être utilisés et laissés sur place.
  • Stationement libre : Lorsque l’on passe la nuit dans un camping-car en pleine nature, il convient de se comporter de manière discrète. Les équipements de camping tels que tables, chaises, stores/auvents, barbecue, etc. ne doivent pas être installés. Les déchets doivent être ramenés et aucune trace ne doit être laissée dans la nature après le départ.
  • Principe de la chaise pliante : Les chaises et les tables personnelles peuvent être utilisées. D’autres équipements comme la corde à linge, les tentes et les parois latérales ne doivent pas être utilisés. Il est interdit de laisser quoi que ce soit sur le terrain lorsqu’on le quitte temporairement.
  • Le bivouac : Passer la nuit dans un sac de couchage à la belle étoile, dans un igloo ou une grotte de neige – donc sans tente.
  • Bivouac de fortune : Seulement dans un sac de couchage étanche au vent et à l’eau, sans ustensiles supplémentaires tels que matelas de camping, réchaud à gaz, etc. Cette désignation ne s’applique que si l’on est contraint de bivouaquer spontanément par nécessité. Dans ce cas, c’est en principe toujours autorisé.
Voyage avec le compagnon idéal pour camper en autarcie :
wildcamping spot mit zelt in schweizer bergen 1
weisser vw bus schweizer berge 1 weisser vw bus aussichtspunkt see schweiz 1

5. Respectez la nature

Ceux qui n’ont aucune considération pour la nature n’ont jamais aimé le camping.

La nature a des besoins très particuliers. Les campeurs se doivent d’intérioriser cela et de traiter la nature avec respect. Nous vous donnons ici quelques conseils pour adopter un comportement respectueux pour notre planète.

  • Ne pas laisser de traces
    Veillez à ce que tout soit propre lorsque vous quittez votre emplacement de camping sauvage. Emportez avec vous vos déchets et vos restes de nourriture.
  • Éviter les activités bruyantes
    Vous n’êtes pas seul dans la nature. Les animaux sont chez eux ici. Respectez les animaux que vous rencontrez et leur habitat, après tout c’est vous l’intrus. C’est pourquoi il faut éviter les activités bruyantes, surtout le soir et la nuit.
  • Être prudent lorsque vous allumez un feu
    Dans certaines zones, il est interdit d’allumer un feu. Soyez attentifs et respectez ces indications. Soyez extrêmement prudent lorsque vous allumez un feu dans la forêt. Choisissez un endroit sûr, pas trop exposé aux courants d’air. S’il y a déjà un endroit pour faire du feu, utilisez le. Prenez également note de la situation actuelle des risques d’incendie de forêt en Suisse. Vous trouverez un aperçu ici.

  • Faire ses besoins sans tracas
    Si vous avez un besoin urgent à assouvir, mais que vous n’avez pas de toilettes portables avec vous, faites-le discrètement dans un trou suffisamment éloigné de votre campement et d’un point d’eau. Utilisez du papier toilette normal et mettez-le dans le trou avant de l’enterrer. Il est conseillé d’emporter une petite pelle pour que creuser et recouvrir ne soit pas trop difficile. Vous ne devez pas brûler le papier toilette à cause du danger d’incendie de forêt. Si possible, emportez le papier toilette avec le reste de vos déchets ou enterrez-le dans le trou.

 

6. Que disent les campeurs expérimentés ?

lorena reisetipps triglav nationalpark

Lorena, employée de MyCamper, a déjà de nombreux voyages à travers la Suisse à bord du VW T4 de son petit ami. Le campeur Nomade Nelson vit dans son camping-car toute l’année depuis 2016. Durant cette période, il a vécu beaucoup de choses et a pu acquérir beaucoup d’expérience en matière de camping sauvage. Tous deux ont pris le temps de répondre à quelques questions sur ce sujet. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils utiles.

 

As-tu déjà fait du camping sauvage en Suisse ? À quelle fréquence et où ?

Lorena : Oui, j’ai fait trois fois du camping sauvage en Suisse. La première fois, j’étais avec mon petit ami à Adelboden et à Gstaad. La deuxième fois, nous n’avons passé qu’une nuit près d’Innertkirchen, BE. La dernière fois, nous avons trouvé un endroit magnifique dans le Glaris.

Nelson : Oui, je fais du camping sauvage en Suisse presque tous les jours depuis 2016. J’ai pu séjourner dans tous les cantons et j’y ai aussi fait du camping sauvage. Ce que je préfère, c’est faire du camping sauvage dans les montagnes. On y croise moins de monde et c’est plus calme.

 

Est ce que vous avez déjà dû faire face à des complications (par exemple une contravention) ?

Lorena : Non, il n’y a jamais eu de complications. Nous avons toujours étudié l’endroit sur Park4Night au préalable pour nous assurer que l’endroit est un peu isolé, qu’on ne dérange personne et qu’il n’y aura pas de complications.

Nelson : Jusqu’à présent, il n’y a eu que très peu de complications durant les 4 dernières années. Mais il y a souvent eu des moments où j’ai été trop négligent. Une fois, j’ai eu une amende pour avoir stationné sur une zone de stationnement interdit, une autre fois pour avoir fait du camping sauvage dans un endroit où ce n’était pas autorisé. Ces amendes étaient très élevées. Une fois, ils m’ont même fait partir de manière agressive. J’ai bien entendu tout de suite repris la route.

 

Quels conseils pourriez-vous donner à nos lecteurs pour faire du camping sauvage sans complications ?

Lorena:

1. Pour être sûr à 100 % que tout se passe bien, il est utile de faire des recherches préalables en ligne pour savoir dans quels cantons le camping sauvage est autorisé.

2. Je conseillerais de toujours chercher des endroits éloignés des villes et des villages, afin que personne ne se sente vraiment dérangé et que personne ne vienne vous déranger au milieu de la nuit pour vous demander de partir. Le mieux est de choisir un endroit au-dessus de la limite forestière.

3. Laissez l’endroit tel que vous l’avez trouvé ou même encore en meilleur état. Ce n’est pas seulement un conseil pour faire du camping, mais peut aussi être considéré comme un remerciement à la nature et aux forêts.

Nelson : Je recommande toujours de se rendre à un nouvel endroit quand il fait encore jour, car il est alors difficile d’ignorer les panneaux d’interdiction. Je recommande également de demander directement aux communautés/cantons responsables si vous êtes autorisé à faire du camping sauvage ou non. Dans certains endroits, c’est réglementé au niveau cantonal et dans d’autres au niveau des communes.

 

Utilisez-vous des applications en particulier qui vous aident à trouver un emplacement pour la nuit ? Si oui, lesquelles pouvez-vous recommander ?

Lorena : Alors mon application préférée c’est Park4Night. Jusqu’à présent, je n’ai utilisé aucune autre application.

Nelson: J’utilise toujours l’application Park4Night et iOverlander. Mais il m’arrive aussi d’utiliser Google Maps pour découvrir de nouveaux endroits. Souvent, j’active le mode StreetView afin de voir les éventuels panneaux d’interdiction.

 

Est-ce que vous pourriez nous dire quel est votre endroit secret préféré faire du camping sauvage ?

Lorena : J’ai trouvé les trois derniers endroits où j’ai passé la nuit sur Park4Night. Je vous les donne avec plaisir.

  1. Près d’Adelboden, BE
  2. Près de Bad Ragaz, SG
  3. Mollis,GL

Nelson : Non, je ne fais plus ça. Il m’est déjà arrivé d’ajouter des endroits secrets sur ces applications et qu’il y avait trop de monde une fois que j’y retournais. Il y a malheureusement aussi eu des endroits qui ont été fermés car les campeurs étaient trop nombreux et faisaient trop de bruit.

wilcamping nelson

 

7. Conseils et applications utiles

  • Bien s’informer
    Il est important de savoir à l’avance si le camping sauvage est autorisé à l’endroit souhaité. En cas de doute, nous vous recommandons de contacter les autorités compétentes (canton, commune ou police). Dans le cas d’une propriété privée, il faut toujours obtenir l’accord du propriétaire.
  • Traiter la nature avec respect
    La nature est un réel cadeau comptant des êtres vivants, de la faune et de la flore. Pour que nous puissions tous continuer à profiter de ce spectacle à l’avenir, il est important de respecter quelques règles de base. Le point « Respectez la nature » de cet article devrait vous aider à adopter un bon comportement.
  • Profiter de la liberté que nous offre le camping
    Il vous manque encore un véhicule adapté pour partir en voyage ? Sur MyCamper, vous pouvez choisir parmi plus de 1900 véhicules de camping.

    Nous vous recommandons ces applications :

    Park4Night   iOS   Androïd

    L’application de parking par excellence.

     

    iOverlander   iOS   Androïd

    Une autre application d’emplacement très complète.

     

    Caravanya   iOS   Androïd

    Application pour le camping, le camping sauvage et les camping-cars.

     

    Où sont les toilettes ?   iOS   Androïd

    Toujours utile en tant que campeur sauvage lorsque vous êtes sur la route.

     

    Camping-app.eu   iOS   Androïd

    Trouvez des aires de stationnement dans toute l’Europe, avec de nombreuses fonctionnalités et une fonction de filtrage.

     

    Campercontact   iOS   Androïd

    Trouvez un emplacement dans les environs et partagez vos itinéraires avec d’autres utilisateurs.

    S'abonner à la newsletter

    Tu cherches des spots de camping hors des sentiers battus ? Alors sois parmi les premièr.es à les découvrir dans notre newsletter.

    S'abonner à la newsletter

    Tu cherches des spots de camping hors des sentiers battus ? Alors sois parmi les premièr.es à les découvrir dans notre newsletter.




    Abonne-toi à la newsletter MyCamper !

    Merci beaucoup ! Tu recevras bientôt notre prochaine newsletter. Ton équipe MyCamper.

    Tobias Trüper

    Tobias Trüper

    L'homme à tout faire

    Attention, en raison de sa fine technique, Tobias est un adversaire redouté au ping-pong. Quand il ne conduit pas ses amis en voiture en tant que taxi Toytoy, vous pouvez également le rencontrer lors des matchs de football, notamment ceux de Brême ou de Strasbourg.

    4 réponses à “Le camping sauvage en Suisse – est-ce autorisé ?”

    1. Diane Tripet dit :

      Je pratique fréquemment le parking sauvage, souvent au sommet des cols alpins mais aussi en ville sur n’importe quelle place de parc (mon camping car ne mesure que 5 m. de long), si je n’ai pas le choix, ou dans un secteur tranquille. Je n’ai jamais eu d’ennui jusqu’à présent.

      • Miriam Rudin dit :

        Chère Diane,
        Merci pour votre commentaire. Quel est votre camping sauvage préféré ? Nous sommes curieux de connaître vos conseils secrets 🙂
        Cordialement,
        Miriam de MyCamper

    2. Goncalves dit :

      Bonjour est-ce qu’on peut faire du camping dans la forêt Brenet merci pour votre réponse

      • Justine Lacroix dit :

        Bonjour Eugenia,
        Comme vous pouvez le voir dans l’article, il est interdit de faire du camping sauvage dans le canton de Neuchâtel et du Vaud, et il me semble que la forêt dont vous parlez se situe dans l’un de ces cantons.
        Je vous souhaite une belle après midi,
        Justine de MyCamper

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Derniers articles

    Les 6 meilleurs campings de Sardaigne

    Les 6 meilleurs campings de Sardaigne

    La Sardaigne est, avec la Corse et l’île d’Elbe, l’une des destinations de vacances insulaires les plus appréciées de la M …

    Sarah Steiner

    Sarah Steiner

    10 octobre 2022
    Les 4 meilleurs campings du lac de Côme

    Les 4 meilleurs campings du lac de Côme

    Des rayons de soleil intenses, une légère brise qui embrasse ton visage, l’odeur des délices italiens qui monte à tes narines: bienven …

    Sarah Allmayer

    16 septembre 2022
    Les 5 meilleurs campings du lac de Garde

    Les 5 meilleurs campings du lac de Garde

    L’odeur d’une délicieuse pizza, une légère brise et les chauds rayons du soleil dans l’une des plus belles régions d&rsquo …

    Sarah Allmayer

    16 septembre 2022

    S'abonner à la newsletter

    Tu souhaites rendre ton prochain voyage de camping inoubliable ? Nous sommes là pour ça ! Nous t'envoyons une fois par mois un article détaillé et informatif au sujet du camping.






    Abonne-toi à la newsletter MyCamper !

    Merci beaucoup ! Tu recevras bientôt notre prochaine newsletter. Ton équipe MyCamper.